OCTOBRE - OCTOBER, 2018


English will follow…

ANNE-MARIE GIROUX par RENÉ VIAU, critique d’art. Octobre 2018

Anne-Marie Giroux ne fait pas de secret de son passage dans le monde de la danse. Ses peintures actuelles en portent empreinte. Fertile, lenseignement qu’elle en retient lui permet d’envisager chaque peinture comme un microcosme d’impressions, de sensations, de couleurs, de formes et de propositions visuelles. L’œuvre ne doit pas être obligatoirement lue comme la suite darwiniste de la précédente mais bien, à chaque fois, comme une « nouvelle scène ». Il y a donc un tabou, celui de l’unité, qui est rompu. Ce qui veut dire que ses œuvres ne tendent pas à ressembler comme deux gouttes d’eau à la précédente ou à la suivante. Elles apparaissent plutôt comme une mise en situation, un nouvel « arrêt sur image », une étape à part entière. Chaque toile fonctionnerait ainsi à la façon d’un dispositif lui permettant de communiquer visuellement ses idées. On pense bien sûr à une chorégraphie avec les gestes et les mouvements qui s’allient à la musique ou au décor afin de traduire des objectifs différents d’un spectacle à l’autre. Envisagée de la sorte, chaque peinture de Giroux serait un « projet » inédit. En même temps, son travail, où d’autres médias interviennent, ne peut être défini exclusivement que par la peinture.

La série Dérive (2014-2018) déploie un univers à la fois grinçant et chaotique et ce, afin de perturber la vision du notre. Une forme cristalline récurrente pulvérise repères et plans fixes qui ploient et se fragilisent. Ailleurs, l’effigie d’une inquiétante tête minéralisée apparaît pour envahir le tableau. Une dimension panique, mais non dénuée d’humour, s’instaure. D’autres pièces plus proches de l’installation regroupent, comme en fragments tridimensionnels, les débris d’une étrange nature morte aux accessoires fossilisés. L’effet, une fois de plus, en est de doute, de glissement.

 DÉRIVE À LA DÉRIVE (détail), 2018. Plâtre, fragments d’huile, fragments de porcelaine, assiette en métal émaillé, bois peint, socle en métal émaillé, 97 cm x 78 cm x 50 cm

DÉRIVE À LA DÉRIVE (détail), 2018. Plâtre, fragments d’huile, fragments de porcelaine, assiette en métal émaillé, bois peint, socle en métal émaillé, 97 cm x 78 cm x 50 cm

 DÉRIVE no.3, 2014. Huile et techniques mixtes sur toile marouflée sur bois, 122 cm x 122 cm

DÉRIVE no.3, 2014. Huile et techniques mixtes sur toile marouflée sur bois, 122 cm x 122 cm

La seconde série À la Dérive (2017-2018), propose un examen moqueur où Anne-Marie Giroux croise et mobilise sources et renvois, et ce de manière inédite. Jouant encore une fois sur l’étrangeté, tableaux et objets opèrent en fissure. Caricaturales à leur manière, les œuvres de cette série façonnent d’autres façons d’habiter et de traduire le monde de l’art. Elles le font en ayant recours à une rhétorique un peu « queer ». Un pinceau s’engonce entre les failles d’une peinture moitié colour field, moitié hard edge. Dans une autre toile, un oiseau de proie jette un coup d’œil charognard sur l’autoportrait momifié de son auteur. Être artiste? Faire de l’art? Et la peinture? Pour quoi faire? C’est ce que pourraient demander ces peintures, ces constructions à la fois dadaïstes et poétiques. On y retrouve notamment les échos de Duchamp et de Ed Ruscha. Multipliant les « à la manière de », Anne-Marie Giroux tisse les références pour mieux se projeter « ailleurs ». Cette appropriation permet un brouillage et une mise à distance de l’entreprise artistique ainsi interpellée avec une ironie tonique.

 AUTOPORTRAIT AVEC OISEAU DE LOS ANGELES À LA DÉRIVE, 2017. Huile et techniques mixtes sur bois, 61 cm x 61 cm

AUTOPORTRAIT AVEC OISEAU DE LOS ANGELES À LA DÉRIVE, 2017. Huile et techniques mixtes sur bois, 61 cm x 61 cm

 FEMME À LA ROBE À CLOUS CARRÉS À LA DÉRIVE, 2018. Présentoir avec pinces en métal, fil de métal, clous carrés forgés à la main, caisse à lait antique, 142 cm x 34,5 cm x 34,5 cm

FEMME À LA ROBE À CLOUS CARRÉS À LA DÉRIVE, 2018. Présentoir avec pinces en métal, fil de métal, clous carrés forgés à la main, caisse à lait antique, 142 cm x 34,5 cm x 34,5 cm

par RENÉ VIAU, critique d’art

DÉRIVE À LA DÉRIVE, une exposition solo d’Anne-Marie Giroux
VERNISSAGE le mercredi 17 octobre 2018, de 16h à 20h
GALERIE ERGA, 6394 boul. St-Laurent Montréal QC H2S 3C4
Visites en présence de l’artiste : 17 – 28 octobre de 12h à 18h | en soirée sur rendez-vous
www.anne-mariegiroux.com   girouxam@gmail.com


ANNE-MARIE GIROUX by RENÉ VIAU, art critic. October 2018

Anne-Marie Giroux makes no secret of her time spent in the world of dance. Her current paintings bear this mark. The fertile instruction she retains allows her to consider each painting as a microcosm of impressions, sensations, colors, forms and visual proposals. The work does not have to be read as the Darwinist result of the previous one, but, each time, as a "new stage". So there is a taboo, the issue of unity, which is broken. Which means that her works do not tend to look like the previous or next one. Rather, they appear as a decision, a new real focus, a full-blown step. Each canvas would thus serve in this way as a device allowing her to visually communicate her ideas. One thinks, of course, of a choreography with gestures and movements that combine with the music or the sets in order to translate different objectives from one show to another. When considered in this way, each painting by Giroux is a new project. At the same time, her work, where other media come in, cannot only be defined exclusively by painting.

 DRIFT DRIFTING (detail), 2018. Plaster, oil paintings fragments, porcelain fragments, enameled metal plate, painted wood, enameled metal base.

DRIFT DRIFTING (detail), 2018. Plaster, oil paintings fragments, porcelain fragments, enameled metal plate, painted wood, enameled metal base.

 WOMAN WITH A PAINTBRUSH DRESS DRIFTING, 2018 with in background PAINTBRUSH DRIFTING, 2017. EXHIBITION VIEW. Galerie ERGA. October 2018

WOMAN WITH A PAINTBRUSH DRESS DRIFTING, 2018 with in background PAINTBRUSH DRIFTING, 2017. EXHIBITION VIEW. Galerie ERGA. October 2018

The DRIFT series (2014 - 2018) displays a universe that is both ironic and chaotic in order to hamper our view. A recurring crystal form crushes markers and still frames which buckle and become brittle. Elsewhere, the effigy of a disturbing leftover head appears to pervade the painting. A scary dimension, not devoid of humor, is established. Other three-dimensional pieces, closer to installation, include the remains of a strange still life with fossilized accessories. The effect is once more, no doubt, of slippage.

The second series DRIFTING (2017 - 2018), proposes a sardonic examination where Anne-Marie Giroux intersects, gathers sources, and cross-references, in a novel way. Playing yet again on strangeness, paintings and objects work as a fissure. Grotesque in their way, the pieces in this series shape other ways of inhabiting and reflecting the world of art. They do this by resorting to a somewhat "queer" rhetoric. A paintbrush squeezes between the gaps of a half color field, half hard edge painting. In another painting, a bird of prey throws a scavenging glance at the mummified self- portrait of its perpetrator. Being an artist? Making art? And painting? For what purpose? This might be what these paintings, these constructions, at once Dadaist and poetic, could be asking. Notably in the echoes of Duchamp and Ed Ruscha. By multiplying in “the style of”, Anne-Marie Giroux weaves references to look into the future "elsewhere". This appropriation allows a scrambling from an artistic endeavour that is made with an invigorating humour.


 EXHIBITION VIEW. Galerie ERGA. October 2018

EXHIBITION VIEW. Galerie ERGA. October 2018

By René Viau, art critic

Translated from French by Philip Szporer

DRIFT DRIFTING, a solo exhibition by Anne-Marie Giroux
OPENING RECEPTION, Wednesday October 17, 2018 4 pm - 8 pm
GALERIE ERGA, 6394 boul. St-Laurent Montréal QC H2S 3C4
Visits in the presence of the artist: October 17 – 28, 12 pm - 6 pm | evening by appointment
www.anne-mariegiroux.com   girouxam@gmail.com

 


JUNE - JUNE, 2018

  VAN DER PLAS GALLERY All Art +: The Making of a Dream June 18-23, 2018 Opening Reception: Wednesday, June 20, 6–8 p.m. Featuring the work of: Anne-Marie Giroux, Eduardo Terranova, Virgina Alevito, Anthony Gelfand, Richard Laurenzim Tone Tank, Sally Eckhoff, Alexander Puz, Fred Gutzeit, Shinto Imai, Jack McWhorter, Dave Jones, STIELLE, Terrie Powers, Ursula Schoeni, Elliot Avis, Alexander Monshaw, Saul Gil, Raidhri Kelly, Phil Capobianco, Kayo Albert, Ito, Thomas Cox, Alejandro Caiazza, Temar Tateladaze & Yuna Ogino.

VAN DER PLAS GALLERY All Art +: The Making of a Dream June 18-23, 2018 Opening Reception: Wednesday, June 20, 6–8 p.m. Featuring the work of: Anne-Marie Giroux, Eduardo Terranova, Virgina Alevito, Anthony Gelfand, Richard Laurenzim Tone Tank, Sally Eckhoff, Alexander Puz, Fred Gutzeit, Shinto Imai, Jack McWhorter, Dave Jones, STIELLE, Terrie Powers, Ursula Schoeni, Elliot Avis, Alexander Monshaw, Saul Gil, Raidhri Kelly, Phil Capobianco, Kayo Albert, Ito, Thomas Cox, Alejandro Caiazza, Temar Tateladaze & Yuna Ogino.

ANNE-MARIE GIROUX @ ALL ART + GROUP SHOW. VAN DER PLAS GALLERY 156 ORCHARD STREET NEW YORK CITY USA

juneallart-.jpg

 

MAI - MAY, 2018

 PARLE-MOI D'AMOUR / LES IMPATIENTS  Je participe à l'Exposition-Encan PARLE-MOI D'AMOUR présentée par LES IMPATIENTS.  ENCAN CRIÉ: le 9 mai 2018 dès 18h  I will be part of the Auction-Exhibition PARLE-MOI D'AMOUR presented by LES IMPATIENTS.  AUCTION: MAY 9, 2018 at 6h30pm  CENTRE WELLINGTON 4932 rue Wellington, Montréal QC H4G 1X6

PARLE-MOI D'AMOUR / LES IMPATIENTS

Je participe à l'Exposition-Encan PARLE-MOI D'AMOUR présentée par LES IMPATIENTS / SOIRÉE DE CLÔTURE: 9 mai 2018 dès 18h

I will be part of the Auction-Exhibition PARLE-MOI D'AMOUR presented by LES IMPATIENTS / CLOSING NIGHT: May 9, 2018 at 6h30pm

CENTRE WELLINGTON  4932 rue Wellington, Montréal QC H4G 1X6 

 

AVRIL - APRIL, 2018

 

ANNE-MARIE GIROUX ANSWERS 5 QUESTIONS by the ArtSlant Team posted on 16/04/2018

https://www.artslant.com/ew/articles/show/49484-anne-marie-giroux-answers-5-questions

anne-mariegiroux.com/nouvelles

 

 

MON TRAVAIL APPARAÎT DANS AESTHETICA MAGAZINE. édition 82, avril-mai 2018

MY WORK IS FEATURED IN AESTHETICA MAGAZINE. Issue 82, April- May 2018

http://www.aestheticamagazine.com/profile/anne-marie-giroux/

anne-mariegiroux.com/news-nouvelles